Skip to main navigation menu Skip to main content Skip to site footer

open access

Abstract

A country with very high forest cover and very low deforestation (High Forest Cover, Low Deforestation "HFLD"), the Republic of Congo presented its Forest Reference Emissions Level (NERF) in 2016. This NERF, approved by the United Nations Framework Convention on Climate Change (UNFCCC) in June 2017, is set at 35.5 million teCO2/year. It is organized around the estimate of historical emissions from 2000 to 2012 and future emissions from 2015 to 2020, related to Deforestation and Forest Degradation. The article proposes three (03) reduction scenarios, which could be applied by the Republic of Congo, to reduce its emissions related to Deforestation and Forest Degradation, in connection with its NERF. Scenario 1 involves a reduction of 8.3 million teCO2/year. Scenario 2 aims to increase this reduction to 4.2 million teCO2/year and Scenario 3 involves a reduction of 2.8 million teCO2/year. Scenario 2 is perfectly suited to the national circumstances of the Republic of Congo, which has embarked on a sustainable development approach. The national REDD strategy, validated by all stakeholders in July 2016, stipulated that the impact of deforestation and forest degradation be limited on the basis of five (05) strategic axes: (i) strengthening sustainable governance and financing, (ii) sustainable management and development of forest resources, (iii) improvement of agricultural systems, (iv) rationalization of the production and use of wood energy and the promotion of other clean energy sources and (v) the development of a green mining sector.

Pays à très forte couverture forestière et à très faible taux de déforestation (High Forest Cover, Low Deforestation « HFLD »), la République du Congo a présenté en 2016, son Niveau des Emissions de Référence pour les Forêts (NERF). Ce NERF, approuvé par la Convention Cadre des Nations-Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) en Juin 2017, est établi à 35,5 millions teCO2/an. Il est organisé autour de l’estimation des émissions historiques de 2000 à 2012 et des émissions futures de 2015 à 2020, liées à la Déforestation et la Dégradation Forestière.

L’article propose trois (03) scénarii de réduction, susceptibles d’être appliqués par la République du Congo, pour réduire ses émissions liées à la Déforestation et la Dégradation Forestière, en lien avec son NERF. Le scénario n°1 porte sur une réduction de 8,3 millions teCO2/an. Le scénario n°2 vise à porter cette réduction à 4,2 millions teCO2/an et le scénario n°3 porte sur une réduction de 2,8 millions teCO2/an. Le scénario 2 est parfaitement adapté aux circonstances nationales de la République du Congo qui s’est engagé dans une approche de développement durable. La stratégie nationale REDD+, validée par l’ensemble des parties prenantes en Juillet 2016, à prescrit de limiter l’impact de la déforestation et de la dégradation forestière en se fondant sur cinq (05) axes stratégiques : (i) le renforcement de la gouvernance et des financements durables, (ii) la gestion durable et la valorisation des ressources forestières, (iii) l’amélioration des systèmes agricoles, (iv) la rationalisation de la production et de l’utilisation du bois énergie et la promotion d'autres sources d'énergie propres et (v) le développement d’un secteur minier vert.

How to Cite

Arsène, E., Claver, B. G. ., Gilles, M. B. ., Yvon, N. ., & Parisse, A. . (2021). Scénarii de Réduction des Emissions liées à la Déforestation et la Dégradation forestière en fonction du Niveau des Emissions de Référence pour les Forêts (NERF). Forestry & Agriculture Review, 2(1), 52-61. https://doi.org/10.47285/far.v2i1.73

Download Citation